« Nébuleuse autour du marché de construction du barrage Koutoutamba » : l’Omvs dément et apporte des précisions

« Nébuleuse autour du marché de construction du barrage Koutoutamba » : l’Omvs dément et apporte des précisions

Selon le texte, le Conseil des ministre de l’Organisation avait ordonné en 2015, l’accélération de la mise en oeuvre des projets en mode EPC avec apport financement, ce qui fait que l’entreprise en charge des travaux apportera également les financements nécessaire.

« La sélection de l’entreprise pour le projet Koukoutamba, comme tous les marchés de l’OMVS, a été effectuée selon les plus hauts standards de rigueur et de transparence en la matière« , indique le document qui informe aussi que le marché a été attribué en fonction de la proposition la moins distante c’est à dire celle qui aura proposé la meilleure note financière parmi les propositions techniques jugées acceptables.

Toujours d’après les précision de l’Omvs, l’entreprise Sinohydro a été choisi car proposant un offre plus avantageuse. « Elle présentait une offre de 812.798.559, 02 USD pour un délai d’exécution de 49 mois. Au moment au l’entreprise chinois CGGC proposait 805.888.898 USD pour un délai de 58 mois. »

Concernant, le recours déposé par le CGGC au niveau de l »Armp, l’Omvs déclare que l’institution s’est déclaré incompétente pour traiter la plainte de la société.

« La réintégration de l’entreprise Sinohydro dans le processus d’évaluation est légitimée par l’organisation institutionnelle spécifique de l’OMVS  dans le souci de maintenir une concurrence ouverte et surtout de préserver les intérêts communs aux quatre Etats membres », précise également  le document.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *