«Même si mon fils doit faire un an à la morgue, je veux que sa mort soit éclaircie»

«Même si mon fils doit faire un an à la morgue, je veux que sa mort soit éclaircie»

Il y a eu quelques développements dans l’affaire Abdoul Kader Johnson, du nom de cet élève sous-officier de la police, décédé dans des conditions que son père juge encore floues. Ce dernier a révélé ce matin être déterminé à ne pas enterrer son fils tant que l’affaire n’est pas tirée au clair. L’homme, qui se garde de faire des accusations, révèle en outre, avoir reçu trois versions différentes. De son côté, la police, que nous avons joint, ne compte pas communiquer sur l’affaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *