L’UNION DES ARTISTES SE FISSURE

L’UNION DES ARTISTES SE FISSURE

Le président de la République a pris l’engagement de remettre, en guise de soutien, 2,5 milliards de francs CFA aux artistes en cette période marquée par la prolifération des cas de coronavirus. Ce pactole, informe Enquête, divise les acteurs culturels. Pour cause, certains parmi eux ont accepté de faire taire leurs revendications, le temps que la courbe de contamination soit à la baisse, tandis que d’autres rejettent l’enveloppe et continuent de réclamer la réouverture immédiate des salles de spectacle. Le rappeur Simon Kouka fait partie de ce dernier lot.

Pour lui, cet argent devrait être remis aux forces de sécurité pour encadrer les soirées. Car, dit-il, les 3 milliards octroyés aux artistes durant la première vague n’avaient servi à rien. « On ne se bat pas pour qu’on nous donne 2 ou 3 ou même 10 milliards de francs CFA. Ce n’est pas ça le combat. Le combat, c’est pour qu’on rende aux artistes leur dignité », martèle-t-il. D’après le journal, la plupart de ceux qui sont affiliés à l’Association des acteurs de l’industrie musicale du Sénégal (AIM) ou à la coalition des acteurs de la musique (CAM) ont salué l’appui du gouvernement. Même s’ils martèlent que leur revendication reste l’ouverture des salles de spectacle et des lieux de diffusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *