DIVERS SUJETS À LA UNE DES JOURNAUX

DIVERS SUJETS À LA UNE DES JOURNAUX

 La presse quotidienne s’intéresse à divers sujets de l’actualité, tout en continuant à évoquer les réactions que suscite, notamment au sein de la classe politique, l’adoption vendredi dernier, par les députés sénégalais, de la loi sur le terrorisme.
Le Quotidien informe que le chef de l’Etat, Macky Sall, a présenté dimanche ses condoléances à l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, à la suite du rappel à Dieu de sa mère. 
D’après le quotidien du Groupe Avenir Communication, ‘’il a lui-même conduit son véhicule jusque chez son hôte du jour, en toute simplicité, et quasiment au mépris de toute sécurité’’. L’épouse du chef de l’Etat ’’avait préparé le terrain pour les deux hommes’’, explique le journal.
Parlant d’une ‘’ambiance glaciale’’ aux dires de certains interprètes d’images, WalfQuotidien écrit que cette visite est en tout ‘’une surprise dans la météo politique (…)’’. 
Le journal rappelle que la dernière rencontre entre les deux remonte au mois de mars 2000. A l’époque, écrit WalfQuotidien, ‘’Macky Sall cherchait l’union la plus large autour de son gouvernement pour faire face au virus de la Covid-19’’. Le journal note qu’’’avant cela, les lignes de fracture entre les deux avaient été rendues béantes par l’emprisonnement de l’ex-député-maire pour des faits de détournements liés à la gestion de la caisse d’avance de la mairie de Dakar’’.
Evoquant la tournée économique du président de la République en Casamance, le même journal avertit qu’il ‘’sera en terrain miné’’ dans cette partie méridionale du pays. Le journal fait remarquer que la partie sud du pays a ‘’la particularité d’être devenue depuis la dernière présidentielle le bastion’’ d’Ousmane Sonko, le leader de PASTEF.
Après le vote, vendredi dernier, de la loi sur le terrorisme, Lii Quotidien explique ‘’comment l’opposition a été piégée’’. Le journal indique que ‘’là où le régime présente la réforme comme une volonté de réprimer sévèrement le terrorisme, son financement et la piraterie maritime, sans prendre la mesure de communiquer là-dessus, l’opposition a tenté de faire capoter l’initiative, sans réellement dire ce dont il s’agit’’.
Quoi qu’il en soit, Tribune relève que le vote de cette loi a été suivi d’une ‘’pluie de dénonciations’’. Le journal signale que ‘’l’opposition s’organise pour préparer la riposte’’ et souligne que selon le leader du Grand Parti, il s’agit d’un texte ‘’liberticide’’.
Dans le même sillage, Wa Grand Place indique que ‘’l’opposition (est) debout contre’’ ce qu’elle considère comme un ‘’forcing’’ du pouvoir. Selon ce quotidien, ‘’la coalition Jotna parle d’une nouvelle forfaiture votée en urgence’’, Me Moussa Diop d’un ‘’passage en force d’une loi unique’’, tandis que le leader du Grand Parti, Malick Gackou, ‘’menace de saisir le Conseil constitutionnel’’.
Le quotidien Alerte note que selon l’ancien ministre de la Justice, Me Amadou Sall, il y a des ‘’erreurs et insuffisances’’ dans ce texte adopté par les députés.Mais pour l’ancien conseiller en communication du chef de l’Etat, El Hadj Kassé, cette loi ‘’n’est autre chose qu’un dispositif préventionnel de répression des faits liés aux activités terroristes’’. Selon lui, ‘’elle n’a rien à voir avec le droit à l’expression et à la manifestation’’.
En sport, Le Soleil révèle que le président Macky Sall est ‘’l’invité d’honneur du Cio’’, le Comité international olympique, à l’occasion des Jeux Olympiques de Tokyo. Le quotidien national révèle par ailleurs que ‘’le Sénégal et la France ont conclu, le vendredi 25 juin 2021, un deuxième accord dans le cadre de l’Initiative de suspension du service de la dette (Issd) lancée depuis 2020 par les pays membres du G20 (…)’’.

ASG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *