Concession Port de Ndayane: Secrets de palais autour d’une préférence pour Dubai Ports World

Concession Port de Ndayane: Secrets de palais autour d’une préférence pour Dubai Ports World

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Une pilule sous la gorge du DG du PAD, Aboubacar Sedikh BÈYE, le ministre Cheikh Kanté, missi dominici chouchouté du palais Roume avec ses va-et-vient incessants sur l’axe Dakar-Dubai, dessous du rapport Mazars sur la valorisation de l’investissement, Macky SALL coupe la poire en deux, le dossier de l’attribution de la concession du port en eaux profondes de Ndayane révèle ses secrets. Exclusif

Derrière l’attribution de la concession du port de Ndayane, dont l’emprunt obligataire de 60 milliards de FCFA connut un succès, structuré et arrangé par INVECTUS, se cachent des secrets insoupçonnés. Après plusieurs mois d’investigations, Confidentiel Afrique a pu démêler l’écheveau d’une des concessions portuaires les plus sulfureuses et atypiques. Selon des sources bien informées, les choses n’ont pas été si faciles, comme on le croirait.

Le groupe émirati DP World, implanté depuis 2007 sur le port de Dakar, avait été retenu par l’État sénégalais pour la réalisation et l’exploitation d’un nouveau port en eaux profondes à Ndayane.

La concession du port en eaux profondes de Ndayane qui a aiguisé les appétits-relève d’une série de secrets de palais- jusqu’à ce que Confidentiel Afrique ne les déflore.

En vérité, l’immixtion de l’ancien Directeur général du Port, Cheikh Kanté, actuel ministre et conseiller du Président Macky SALL n’a pas arrangé les choses. Dans ce dossier de la concession de Ndayane, tout porte à croire, que la multinationale émirati DPWorld avait misé sur le cheval et l’entregent du ministre Cheikh Kanté. Il est devenu en si peu de temps, un puissant missi dominici du palais Roume, à qui l’on prête grande oreille d’un côté, et, potentiel émissaire et ambassadeur de DPWorld dans cette guerre des docks. Nos informations parlent d’une dizaine de voyages au pas de charge de Cheikh Kanté entre Dubai et Dakar. ‘’ Il a manœuvré sans répit pour la cause de DPWorld et a gagné la bataille’’ révèle une source à Confidentiel  Afrique.

Cette proximité et influence du manitou Cheikh Kanté auprès des dirigeants de DPWORLD ont tant agacé dans les couloirs du Port autonome de Dakar. Selon plusieurs sources, cette main mise de l’ex-patron du PAD dans la concession du port de Ndayane a beaucoup dérangé et n’était point perçu d’un bon œil. Le DG Sedikh BEYE s’est battu jusqu’à la dernière énergie pour ramener les choses à leurs justes proportions. Peine perdue. Cheikh Kanté aurait-il reçu des instructions du Président Macky SALL pour agir? Était-il détenteur d’un mandat de négociation de la part de DPWorld? Toutefois, sa posture de conseiller plénipotentiaire de la multinationale émiratie  a été au finish payante. Puisque DPW a eu gain de cause…

Le cabinet Mazars dégonfle la note de DPW

Nos investigations poussées nous ont conduit à s’intéresser au rapport du cabinet Mazars, conduit par l’équipe de l’expert Tahibou Mbaye. Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, la valorisation de la concession du Port de Ndayane, est bel et bien en dessous de la note de DPW. Celle-ci avait fixé le bouquet de la valorisation de Ndayane à quelque 875 Milliards de FCFA. Alors que l’expertise de Mazars se situe entre 450 Milliards et 550 Mds FCFA. Une sur-valorisation qui a franchi le seuil du tolérable, commente une source. Pourquoi donc l’État a-t-il décidé de brûler le rapport Mazars au profit de DPWorld ? Pour la première phase et la seconde, l’exploitant portuaire émirati Dubaï Port World a cumulé  un investissement de l’ordre de 1127 millions de dollars.

Macky SALL coupe la poire en deux

Dans ce dossier qui s’apparente à un serpent de mer des cales, le Chef de l’État Macky SALL a pris l’option dès le départ de jouer la carte Cheikh Kanté. Selon des informations en possession de Confidentiel Afrique, le Président SALL a dû presser le Directeur général du PAD, Aboubacar Sedikh BEYE, stoïque dans sa position, pour que le Port de Ndayane tombe dans le giron de DPWorld. D’ailleurs, révèle une source autorisée, c’est le Président himself qui a pris les choses en main. Après une période de flottements sur fonds de frictions. Dans les secrets du palais, Confidentiel Afrique a appris qu’une réunion a été convoquée au palais sur demande du Chef de l’État afin d’examiner le plan d’investissement de DPW sur la plateforme portuaire de Ndayane. Toutes les parties prenantes ont pris part à cette réunion stratégique dont les ministres impliqués dans la gestion portuaire ( Alioune Ndoye, Abdoulaye Daouda DIALLO, celui des Infrastructures) et les 3 DG (PAD, DPW, Mazars). Selon nos informations, Macky SALL qui a beaucoup joué la carte de la préférence nationale dans la gestion et l’exploitation de la plateforme logistique pétrolière, a décidé devant tous les plénipotentiaires de choisir l’option médiane. Aux fins d’arbitrage, le Chef de l’État s’est situé un peu en dessus de la note du cabinet MAZARS, avec une économie confortable du différentiel de la note de DPWorld.

Aux dernières nouvelles, DPWorld traîne les pieds pour démarrer son plan d’investissement sur cet ambitieux méga projet portuaire en eaux profondes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *