REAL, BARÇA ET JUVE ÉCARTÉS DE LA CHAMPION’S LEAGUE POUR DEUX SAISONS ?

L’UEFA a annoncé ce vendredi avoir conclu un accord avec une grande majorité des clubs frondeurs, qui seront tout de même sanctionnés. En revanche, le FC Barcelone, le Real Madrid et la Juventus ont refusé de se plier à la volonté de l’instance dirigeante du football européen et pourraient être bannis de la Ligue des Champions. Le président de l’UEFA, Ceferin, aurait même proposé leur exclusion temporaire pour deux saisons, de toute compétition européenne de clubs.

Après la rébellion, l’UEFA passe à l’action. Le 18 avril dernier, 12 clubs de l’élite du football européen (Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester United, Manchester City, Tottenham, Real Madrid, FC Barcelone, Atlético de Madrid, Juventus, AC Milan, Inter Milan) ont annoncé la création de la désormais célèbre Super League.

Ce projet de ligue fermée est finalement rapidement tombé à l’eau, trois jours plus tard, face à la levée de boucliers provoquée par la Super League, aussi bien chez les supporters que les acteurs du ballon rond eux-mêmes, en passant par le monde politique. Forcément, nombreux ont été ceux à réclamer des sanctions contre les frondeurs.

Iyane Thiam révèle : “Ce que Matar Ba m’a dit sur ma candidature à la Ligue de football amateur”

Le président de l’Organisation nationale de Gestion des activités de Masse (ONGAM), par ailleurs candidat à la présidence de la Ligue de football amateur (LFA), Ousmane Iyane Thiam a apporté des éclaircissements sur une supposée main du Ministre des Sports qui l’aurait poussé à déposer sa candidature pour contrer Abdoulaye Sow, l’actuel prédisent de la LFA.

La Fifa Confirme Le Report Des éliminatoires Du Mondial De Juin à Septembre (communiqué)

La FIFA confirme le report des éliminatoires du Mondial de juin à septembre (communiqué)La Fédération internationale de football (Fifa) a confirmé dans un communiqué le report de juin à septembre des deux premières journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, zone Afrique.

“La Fifa – conjointement avec la CAF – est en mesure de confirmer qu’au vu des perturbations causées par la pandémie de Covid-19 et de la nécessité de garantir des conditions de jeu optimales pour l’ensemble des équipes, il a été décidé de repousser les matches des qualifications africaines pour la Coupe du monde de la Fifa, Qatar 2022 qui devaient avoir lieu en juin 2021”, lit-on dans ce communiqué publié sur le site officiel de l’instance internationale.
 
Elle précise que les qualifications “sont désormais prévues au cours des fenêtres internationales existantes de septembre, octobre et novembre 2021 ainsi que mars 2022”.
 
Selon la CAF, ce report devrait permettre à l’instance dirigeante du football africain de “réévaluer ses process et protocoles liés au Covid-19. Notamment les tests d’avant-match qui ont fait controverse au cours des précédentes fenêtres”.
 
Dernièrement, des incidents ont émaillé plusieurs rencontres officielles sur le continent africain à cause des soupçons de manipulations de tests Covid-19.
 
En Ligue africaine des champions, par exemple, le FC Nouadhibou, opposé à l’Asante Kotoko de Kumasi, avait contesté les résultats de tests Covid positifs de certains de ses joueurs.
 
De même, à l’occasion du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) joué en janvier dernier au Cameroun, des interrogations avaient entouré les tests positifs des joueurs et de l’entraîneur de la RD Congo, finalement éliminée par le Cameroun, pays organisateur, en quart de finale de la compétition.
 
La Confédération africaine de football avait aussi décidé en avril dernier de faire rejouer en juin le match Sierra Leone-Bénin comptant pour la 6-ème et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2021 programmée en mars dernier, en raison des mêmes suspicions autour de tests Covid jugés manipulés.
 
En déplacement à Freetown, les Béninois avaient refusé de jouer après que certains de leurs joueurs majeurs testés négatifs à la veille de leur déplacement en Sierra Leone, avaient été diagnostiqués positifs à quelques heures du coup d’envoi de la rencontre.
 
A leur retour au Bénin et en France pour certains, la contre-expertise avait confirmé que ces joueurs étaient négatifs selon des résultats mis à la disposition par la Fédération béninoise de football.
 
La décision de la CAF et de la Fifa de reporter ces rencontres devrait par ailleurs permettre à des sélections comme celle du Sénégal dont le stade (Lat Dior) avait été exclu des aires de jeu homologués pour ces deux journées, de les remettre aux normes.
 
Le ministre sénégalais des Sports Matar Ba, intervenant mercredi sur les ondes de la radio privée RFM, avait évoqué à ce sujet une “situation embarrassante et préoccupante” et assuré que le Sénégal “ne baissera pas les bras”.
 
“Nous espérons qu’avec les efforts qu’on fera, la CAF homologuera le stade lorsqu’elle reviendra en mission et que tout rentrera dans l’ordre”, a-t-il dit.

SD/BK/ASG

LDC : Edouard Mendy et Chelsea sortent le Real et rejoignent Man City en finale !

 Dos à dos à l’aller (1-1), Chelsea et le Real Madrid se retrouvaient ce mercredi soir en demi-finale retour de Ligue des Champions.

Thomas Tuchel décidait de miser sur Édouard Mendy, Thiago Silva, N’Golo Kanté et ses trois compatriotes Antonio Rüdiger, Timo Werner et Kai Havertz d’entrée pour tenter de forcer la décision. Zinedine Zidane, lui, titularisait les revenants Sergio Ramos et Eden Hazard aux côtés des tauliers Thibaut Courtois, Casemiro, Toni Kroos, Luka Modric et Karim Benzema. La Casa Blanca allumait la première mèche avec une frappe cadrée de Kroos, captée sans difficulté par Mendy (11e). Dans la foulée, les Blues répondaient par Antonio Rüdiger, dont la frappe obligeait Courtois à repousser des deux poings (13e). Le Belge se montrait encore vigilant sur un centre vicieux de Ben Chilwell (13e). Juste après une nouvelle tentative sans grand danger de Modric (16e), Werner pensait donner l’avantage aux siens mais était signalé hors-jeu (19e). Les Madrilènes reprenaient la direction des buts londoniens. Il fallait une magnifique horizontale de Mendy pour sortir une belle inspiration de Benzema à l’entrée de la surface (26e). Mais c’est bien Werner, tancé pour sa maladresse ces derniers temps, qui allait véritablement lancer le match. L’Allemand suivait bien pour reprendre de la tête, dans le but vide, un joli piqué de Havertz au-dessus de Courtois qui s’était écrasé sur la barre transversale (1-0, 28e).

Les protégés de TT s’en remettaient ensuite à Mendy, qui sortait le grand jeu sur une tête de Benzema à la réception d’un centre de Modric (36e). Dos au mur, les Merengues voyaient leurs adversaires revenir des vestiaires avec le couteau entre les dents. Havertz, magnifiquement servi par Cesar Azpilicueta, trouvait la barre de la tête (47e). Silva plaçait lui une tête juste au-dessus sur un bon coup franc botté par Chilwell (51e). Mount était tout proche du but du K.O. mais ratait le cadre (53e). Courtois se muait ensuite en sauveur face à Havertz (59e) puis Kanté (66e). Silva, sur corner, n’accrochait pas non plus le cadre de la tête (73e). Havertz était ensuite trop court sur un bon centre de Christian Pulisic (76e). Toujours en vie, le Real lançait des forces vives dans la bataille – Federico Valverde, Marco Asensio, Rodrygo – pour revenir dans la partie. Mais c’est bien Chelsea qui continuait à se créer des situations, comme sur cette frappe trop croisée et non cadrée de Pulisic (80e). L’Américain allait quelques instants plus tard anéantir les derniers espoirs espagnols en servant sur un plateau Mount qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (2-0, 85e). Un but qui envoyait les pensionnaires de Stamford Bridge en finale de Ligue des Champions, où ils retrouveront, le 29 mai, à Istanbul, Manchester City pour une finale 100% anglaise. La deuxième en deux ans pour Tuchel et Silva. Zidane et le Real, eux, se dirigent vers une saison blanche…

HOMOLOGATION DU STADE LAT DIOR : UNE MISSION DE LA CAF ATTENDUE LE 18 MAI

À propos de la présence du Sénégal sur la liste des pays ne disposant pas de stades aux normes pour les deux premières journées des qualifications de la coupe du monde 2022, les autorités sportives ne semblent pas inquiètes. Conseiller technique en communication du ministre des Sports, Mbaye Jacques Diop est même confiant que l’homologation du Stade Lat Dior sera obtenue dans quelques semaines. Selon lui, la procédure devrait être validée le 18 mai prochain par une deuxième mission d’inspection de la CAF qui viendrait constater le respect des observations retenues lors de la première mission.

« Il vrai que les inspecteurs techniques de la Confédération africaine de football (Caf) étaient venus pour voir l’état des lieux du stade Lat Dior en vue des éliminatoires de la Coupe du monde, Qatar 2022, explique le CT Com’ du ministre des Sports. Au cours de leur mission, des observations et des recommandations ont été formulées à l’endroit des autorités pour l’amélioration des conditions d’utilisation de cette infrastructure, où normalement, le Sénégal devrait recevoir le Togo, le 6 juin 2021 ».

« C’est sur la base de ces recommandations que le ministère des Sports et la Fédération sénégalaise de football avaient pris des engagements pour améliorer les conditions d’usage afin de mettre nos joueurs dans les meilleures conditions de performance. Aujourd’hui, les travaux ont démarré. Les ouvriers sont sur place pour l’amélioration et l’utilisation du stade », a-t-il laissé entendre.

Selon lui, il y a de bons espoirs qu’au retour des techniciens de la Caf au Sénégal, mi-mai, les travaux d’amélioration des conditions d’usage du stade seront terminés. « À Thiès, les ouvriers sont à pied d’œuvre. Ils sont en train de travailler dans les meilleures conditions pour apporter une valeur ajoutée dans ce stade. Je pense qu’avant l’arrivée de ces inspecteurs tout sera mis sur pied pour que Lat Dior puisse être homologué », assure Mbaye Jacques Diop.

Pour rappel, le Sénégal, ainsi que 20 autres pays, est concerné par la non homologation de stades par la Caf, pour les deux prochaines journées des qualifications de la Coupe du monde 2022. Prévues au mois de juin, ces deux journées pourraient même être reportées au mois de septembre afin de permettre à la vingtaine de pays de se conformer.

RAZ DE MAHREZ SUR LE PSG

Un match pour l’histoire. Ce mardi, 6 jours après la demi-finale aller de Ligue des Champions remportée par Manchester City face au Paris Saint-Germain au Parc des Princes (2-1), les deux formations se retrouvaient à l’Etihad Stadium pour la seconde manche. Les Cityzens, auteurs d’une seconde période de grande qualité à Paris, avaient l’opportunité d’atteindre la finale de C1 pour la première fois de leur histoire alors que le club de la capitale pouvait disputer une seconde finale de rang après celle de 2020 perdue contre le Bayern Munich à Lisbonne (0-1). Pour ce faire, Pep Guardiola alignait son traditionnel 4-3-3 avec la charnière centrale Stones-Dias, Zinchenko, Fernandinho ou encore la triplette Mahrez-De Bruyne-Foden en attaque.

De son côté, Mauricio Pochettino, privé de Mbappé, remplaçant au coup d’envoi en raison d’une gêne au mollet, ou encore Gueye, suspendu après son carton rouge reçu au match aller, composait un 4-2-3-1 avec Marquinhos-Kimpembe en défense centrale, Diallo à gauche, alors qu’Herrera intégrait le milieu de terrain aux côtés de Paredes et que l’animation offensive était confiée à Neymar, Verratti, Di Maria et Icardi.

Sur une pelouse recouverte par la grêle et sous le vent de Manchester, les Parisiens manquaient de justesse dans leurs transmissions malgré de bonnes intentions, à l’image de Neymar (3e) alors que les locaux mettaient de l’intensité dans les duels afin de prendre l’avantage psychologique. Mais les joueurs du PSG entamaient mieux la rencontre. Ils avaient le contrôle du cuir et, à deux reprises, Neymar (5e) puis Di Maria (6e) voyaient leur frappe dans la surface contrée par un pied adverse, avant qu’un penalty dans un premier temps sifflé pour une main de Zinchenko ne soit finalement annulé après intervention de la VAR, le ballon ayant touché le dessus de l’épaule de l’Ukrainien (8e).

Malgré tout, sur leur première occasion et contre le cours du jeu, les Cityzens assénaient un coup derrière la tête des Franciliens en ouvrant le score. Sur une sublime ouverture d’Ederson, Zinchenko débordait sur le couloir droit délaissé par Florenzi et envoyait un ballon en retrait pour De Bruyne, dont la frappe contrée par Florenzi revenait sur Mahrez, qui trompait Navas de près malgré le retour de Kimpembe (1-0, 11e).

Lamine Diack pas encore au bout du tunnel..

Lamine Diack s’est tiré d’affaire, pour le moment. Il va bientôt rentrer à Dakar. Mais si son avocat, Me William Bourdon, dit être incapable de donner une date précise, il sait au moins que le Sénégalais va fouler le tarmac de l’aéroport international Blaise Diagne dans les jours à venir, probablement la semaine prochaine, sachant que le juge a rendu une ordonnance de restitution de son passeport.

Pour autant, cette mainlevée qui permet à l’ancien président de l’IAAF de regagner son pays ne signifie pas qu’il en a fini avec les tribunaux français, bien au contraire. «La décision qui a été prise est une décision humaine, qui permet à un homme très âgé, qui souffre de pathologie importante, qui s’est toujours montré très digne, de rentrer chez lui», précise Me Bourdon, interrogé par la Rts.

D’après l’avocat, il reste du chemin, car il y a une procédure en appel sur la condamnation dont Diack a fait l’objet. Il y a également une autre procédure au Comité international olympique (CIO).

D’ailleurs, Lamine Diack a vu le magistrat instructeur, il y a quelques mois, dans le cadre de cette procédure qui devrait se clôturer bientôt.

«Tout n’est pas terminé, mais nous restons confiants, avec mon confrère et ami Simon Ndiaye, sur l’issue de cette procédure et sur le fait que notre parole sera entendue par le juge».

apparenté Posts

ÉLIMINATOIRES DE LA COUPE DU MONDE : AUCUN STADE HOMOLOGUÉ AU SÉNÉGAL

Le couperet est tombé. Le Sénégal fait partie des 21 pays africains sur 55 à n’avoir aucun stade homologué par la CAF pour les deux prochaines journées des éliminatoires de la coupe du monde, prévues dans la première quinzaine du mois de juin prochain. Parmi les prochains adversaires du Sénégal (groupe H) pour le 2e tour de qualifications à la Coupe du monde Qatar 2022, le Congo et le Togo sont mieux lotis avec un stade homologué chacun, contrairement à la Namibie, logée à la même enseigne que le Sénégal.

Au cours d’une réunion en visioconférence du comité exécutif, le nouveau secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo-Omba a présenté un rapport sur la détérioration de l’état des infrastructures sportives dans le continent. Ces stades et tribunes d’accueil qui n’offrent plus de garanties pour accueillir les compétitions internationales sont désormais dans la liste rouge.

En effet, la CAF a publié une liste des stades homologués sur le continent. Sur l’ensemble des 55 pays affiliés à l’instance, plus d’une vingtaine devront trouver une solution pour espérer accueillir une rencontre lors de la prochaine fenêtre internationale du mois de juin, pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Et le Sénégal en fait partie ! Le stade Lat Dior, qui servait d’alternative depuis que le stade Léopold Sédar Senghor est hors d’usage, est passé à la trappe de la CAF.https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-1&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfX0%3D&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1389331331692236808&lang=en&origin=https%3A%2F%2Femedia.sn%2FELIMINATOIRES-DE-LA-COUPE-DU-MONDE-AUCUN-STADE-HOMOLOGUE-AU-SENEGAL.html&sessionId=e90625708be1673f30bf82b39c385c2e9c0fe941&theme=light&widgetsVersion=82e1070%3A1619632193066&width=550px

À elle seule, l’Afrique du Sud compte 13 stades homologués. Dans toute la zone UFOA-A, il n’y a que quatre stades homologués : Praia, Nouadibou, Conakry et Bissau. Les autres pays (Sénégal, Mali, Gambie, Sierra Leone, Liberia) devront trouver une solution. https://t.co/bVicxwunbB

— BNF 🇸🇳 (@BNFAYE) May 3, 2021

La situation est similaire dans la plupart des pays de la zone de l’Afrique de l’Ouest. Pour la zone Ufoa A, qui compte 9 fédérations nationales, ne dispose que de quatre stades homologués : Praia, Nouadhibou, Conakry et Bissau. À titre de comparaison, l’Afrique du Sud à elle seule, dispose de 13 stades aux normes, tandis que l’Egypte et le Cameroun, hôtes de la précédente et de la prochaine éditions de la CAN, comptent respectivement 7 et 5 stades homologués. Autres bons élèves du continent, le Nigeria et le Maroc présentent chacun, 6 stades aux normes.

Vous pouvez réagir à cet article

Togo : Paulo Duarte nouveau sélectionneur des Eperviers (officiel) !

Grosse surprise réservée par la Fédération togolaise de football (FTF). En quête d’un successeur au Français Claude Le Roy, qui a démissionné le mois dernier suite à l’échec de la qualification pour la CAN 2021, l’instance a annoncé ce lundi la nomination de Paulo Duarte au poste de sélectionneur !

Alors que les noms du Français Alain Giresse et du Congolais Florent Ibenge circulaient avec insistance ces dernières heures, personne n’avait vu venir Duarte qui occupait depuis le mois de septembre 2020 le poste d’entraîneur du club angolais de Primeiro De Agosto. Grand baroudeur du football africain, le Portugais s’est révélé comme sélectionneur du Burkina Faso (2007-2012), mais ses dernières expériences sur le banc de sélections nationales se sont avérées plus mitigées, d’abord au Gabon (2012-2013) puis au Burkina Faso (2016-2019) où son retour avait bien débuté avec une 3e place à la CAN 2017 avant de se terminer sur une non-qualification pour l’édition 2019.

Avide de revanche, l’homme de 52 ans devra toutefois patienter avant d’aborder sa nouvelle aventure. En effet, en vertu d’un accord avec son club actuel, la FTF précise que le Lusitanien ne prendra ses fonctions qu’au mois d’août. D’ici-là, le technicien local Jonas Kokou Komla dirigera les Eperviers le mois prochain contre le Sénégal et la Namibie à l’occasion des deux premières journées des qualifications à la Coupe du monde 2022. Duarte, lui, débutera officiellement en septembre lors de la double confrontation contre le Congo.

Ligue 1 : Teungueth FC chute à Ziguinchor, GF arrive à sa hauteur

On disait Teungueth FC, leader de la L1, en danger face au Casa Sports, ce dimanche lors de la 14ème journée marquant le début du parcours retour du championnat.

 Cela s’est vérifié au stade Aline S. Diatta de Ziguinchor où les Rufisquois se sont inclinés (0 – 1). Le Casa Sports préserve son invincibilité cette saison à domicile et surtout frappe un grand coup qui aura son importance dans la suite de sa saison ? D’ailleurs, grâce à ce succès de prestige, le club sudiste s’est hissé à la 6ème place

Sa victime du jour, Teungueth FC reste cependant leader malgré ses deux matches en retard. Les Rufisquois pourront même reprendre leurs distances en tête du cl

assement si, jeudi prochain, ils remportent le

En attendant, Génération Foot, nette vainqueur de l’US Gorée (3 – 0) s’est hissée à la hauteur de TFC avec le même nombre de points (24). L’AS Pikine aussi (en dépit de ses deux matches en retard) est montée sur le podium à la faveur de son succès sur le Ndiambour combinée à la défaite de l’AS Douanes face au CNEPS Excellence.

Les résultats enregistrés : Casa Sports – Teungueth FC 1 – 0 ; Génération Foot – US Gorée 3 – 0 ; AS Pikine – Ndiambour 1 – 0 ; CNEPS Excellence – AS Douanes 2 – 1 ; NGB – Diambars 2 – 2 ; Dakar SC – Stade de Mbour 0 – 0

Remis : Mbour PC – Jaraaf

LSFP.sn

premier de ces matches en retard face au DSC (8ème journée).