Agents fictifs, restaus à ses épouses, finances… Bonkhatab accuse Me Diop

Agents fictifs, restaus à ses épouses, finances… Bonkhatab accuse Me Diop

Le nouveau Directeur Général de Dakar Dem Dikk, Me Oumar Boune Khatab Sylla littéralement qualifié de catastrophique, la gestion de son prédécesseur à la tête de la société nationale de transport public. Selon lui, DDD a enregistré des pertes cumulées de plus de 30 milliards de F Cfa et des dettes sociales d’un montant de 7 milliards 500 millions.

81 millions dans les caisses,
504 bus en panne, 200 emplois fictifs

“Jai hérité d’une situation avec des pertes cumulées de 30,6 milliards. C’est ce bilan dont  se réjouit aujourd’hui Me Moussa Diop. Tous les  exercices à la tête de Dakar Dem Dik ont été négatifs. En attestent les états financiers. Les dettes sociales c’est 7, 540 milliards.”

“Au jour où je prenais service, il y avait 81 millions disponibles dans les comptes bancaires et caisses de Dem Dik. Le dépôt à terme à la BIS de 1,6 milliard a été compromis à hauteur de 954 millions pour des raisons de paiement de salaire m’a-t-on dit.

“Il sait, en tant qu’avocat, que si
jamais ces faits sont avérés, sa responsabilité
pénale et civile sont engagées”

“La situation financière a été catastrophique et c’est dû en partie aux effectifs pléthoriques. Il faut le dire, il y a eu des recrutements abusifs à Dakar Dem Dik. Sans l’intervention du président de  la République Dem Dik serait à l’arrêt (…) Aujourd’hui, sur 1032 bus, tenez vous bien 504 autobus sont en panne soit 50% du parc.”

“Plus de 200 agents fictifs, en tout cas qui ne se sont pas présentés à l’audit demandé. J’ai demandé que leur salaire soit suspendu. Il sait en tant qu’avocat que si jamais ces  faits sont avérés, ne-serait-ce que pour 10 agentS, sa responsabilité pénale et civile sont engagées. C’est pourquoi il rue dans les brancards pour dire qu’on a coupé ses indemnités. C’est du cinéma.”

“Les deux restaurants étaient gérés par
ses épouses.Ce qui l’a peut-être heurté,
c’est que j’ai licencié son épouse”

“Les deux restaurants de Dakar Dem Dik étaient gérés par ses épouses. C’est moi qui le dis. J’ai les preuves. Ce qui l’a peut-être heurté, c’est que j’ai licencié son épouse. Il vous dira ‘‘Oui c’est mon épouse mais je l’ai connue dans l’entreprise. C’est là que je l’ai épousé’’. Nous ne sommes pas dupes nous sommes un état.

Il lui avait fait bénéficier d’une disponibilité. Pendant que les gens étaient là à travailler elle était dans autre chose. La disponibilité a été renouvelée, elle devait prendre fin au mois d’octobre et  elle ne s’est pas présentée. Que dit la loi sur cela ? C’est un abandon de poste. Il y a eu d’autres licenciements.”

“Jamais le président ne m’a dit de
couper les indemnités”

“Il dit qu’il a des preuves. Ce qu’il raconte n’est que contrevérité. C’est parce qu’il y a un audit, qui a révélé des choses qu’il veut se victimiser. Sur la mémoire de mon père et de ma mère, jamais le président ne m’a dit de couper les indemnités de Me moussa Diop.”

“Le conseil d’administration a alloué des indemnités de 120 millions à Me Moussa Diop. A ce titre il a déjà empoché 30 millions et 28 millions d’indemnités de départ. C’est pour vous dire qu’il a raconté des contre-vérités en déclarant dans la presse que ses indemnités ont été bloquées. Je suis déçu par Moussa Diop.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *