450 Milliards De Fcfa Pour L’emploi Des Jeunes : Imam Tafsir Babacar Ndiour Craint Des Détournements

450 Milliards De Fcfa Pour L’emploi Des Jeunes : Imam Tafsir Babacar Ndiour Craint Des Détournements

Comme d’habitude, l’imam de la mosquée Moussanté de Thiès s’est fait remarquer à travers son prêche, à l’occasion de la fête de Aïd El Kébir.

Il a abordé plusieurs sujets, mais il a surtout mis le doigt sur la question de l’emploi des jeunes. Il a salué les mesures prises par l’État. Toutefois, Tafsir Babacar Ndiour dit craindre des détournements sur la bagatelle qui va être dégagée.

“450 milliards pour financer l’emploi de jeunes, c’est excellent, Monsieur le Président de la République. Mais est-ce que l’argent va être injecté dans des agences qui existent déjà ou bien d’autres qui vont être créées ? S’interroge l’imam. Si tel est le cas, cela ne servira à rien. Il y’aura des détournements. Après ont va commandité des audits qui n’aboutiront à rien comme ce fut le cas les années passées”, a dit le prêcheur du jour.

Dans la même dynamique, Tafsir Babacar Ndiour estime que notre pays ne devrait pas arriver à cette situation de manque d’emploi, vu les nombreuses potentialités dont il dispose.

“Nous avons des terres, des océans et de l’eau. Ce sont ces ressources que nous devons protéger. Les secteurs de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage peuvent employer tous les Sénégalais. Mais malheureusement c’est le revers de la médaille faute de bonne gestion de nos ressources. Quid de certaines entreprises? Elles sont presque toutes en faillite même s’il faut reconnaître qu’il y a des usines qui ont été ouvertes comme les Nouvelles sociétés textiles de Thiès. Mais elle ne marche.

Le secteur privé est là, il faut renforcer ce secteur. Nous avons la terre, nous avons des océans et également de l’eau. Pourquoi nous vivons toujours dans la précarité?

Nos terres, nos océans doivent être protégés, en lieu et place de privilégier ces ressources minières qui profitent aux étrangers . « Zircon moy lane ? ( Qu’est-ce que c’est le zircon). Allez à Kayar et partout dans les Niayes, les gens s’apprêtent à y explorer ce zircon et Dieu sait que des milliers de Sénégalais y gagnent leur vie».

Appelle au culte du travail.

Dans son prêche, Tafsir Babacar Ndiour invite les Sénégalais à gagner leur vie à la sueur de leur front pour restaurer leur dignité humaine.

“Le travail est important dans la vie de l’homme et de son pays. Le travail, c’est est la santé, il éloigne l’envie, le vice et le besoin. Il redresse le perverti et le moralise. Il rend aussi l’homme vertueux”, sermonne l’imam.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *